Federer en finale contre Zverev à Montréal

13 août 2017, 8:08
Alexander Zverev pourra-t-il troubler le jeu de Federer ?
En finale du tournoi Masters 1000 de Montréal, Roger Federer affrontera ce dimanche (22.00) l'Allemand Alexander Zverev, âgé de 20 ans. Un véritable duel des générations.

Zverev a mis fin en demi-finale à la semaine de rêve du junior canadien Denis Shapovalov, de deux ans son cadet, qui avait réussi l'exploit de sortir Juan Martin Del Potro et surtout Rafael Nadal. Zverev est venu à bout de Shapovalov en deux sets 6-4 7-5..

Ce soir, Zverev s'attaque à une tâche beaucoup plus ardue contre Roger Federer. Ce dernier s'est montré particulièrement efficace contre Robin Haase en demi-finale. "Dans ce tournoi, mon service était un peu couci couça." Parfois, il était bon et à d'autres moments un peu bancal. "Je n'aimais pas ça. J'aimerais pouvoir compter sur mon service dans les moments décisifs." C'est pourquoi sa performance contre Haase l'a pleinement rassuré.

En finale ce dimanche, deux générations du tennis vont s'affronter mais pour Federer - 36 ans depuis mardi-, l'objectif est clair. Il veut gagner la Coupe Rogers sur le court montréalais, lui qui a déjà été couronné à deux reprises (2004 et 2006) à Toronto où ce Masters 1000 se joue les années paires en alternance avec les filles de la WTA.

Le Suisse n'a pas non plus fait mystère d'une autre cible à la portée de sa raquette: la place de numéro un mondial. En cas de victoire à Montréal, elle serait à lui si la semaine prochaine à Cincinnati, son parcours était au moins égal à celui de l'Espagnol Rafael Nadal, l'actuel numéro 2. Arriver comme première tête de série à l'US Open, dernier Grand Chelem de l'année, ne serait pas pour déplaire au Suisse qui visera dimanche son 6e titre de l'année mais surtout le 94e de sa carrière pour égaler le Tchèque Ivan Lendl.

Mais Alexander Zverev, solide en fond de court et avec des accélérations le long des lignes capables de déborder ses adversaires, possède à 20 ans un palmarès à faire pâlir certains de ses aînés.

Depuis le début de l'année, l'Allemand a empoché quatre titres dont le tournoi de Washington, il y a tout juste une semaine, et c'est sur cette lancée qu'il compte faire trembler le roi Federer.

Pour lui, la finale sonne comme une revanche car, a-t-il dit après sa victoire samedi, "j'ai fait cinq finales cette année et j'en ai gagné quatre, la seule que j'ai perdue c'est contre Roger Federer" sur le gazon de Halle en juin.

Depuis sa défaite à Stuttgart en juin, après le long repos qu'il s'était accordé en faisant l'impasse sur la saison sur terre, Federer aligne les victoires.

Après Halle, il a signé son huitième Wimbledon (record) il y a un mois et seul David Ferrer peut s'enorgueillir d'être le seul a lui avoir pris un set au cours des trois derniers tournois que le Suisse a disputés.

A moins que Zverev fasse mieux sur le ciment de Montréal que les deux sets abandonnés à la fin du printemps, quitte à fâcher un public entièrement dévoué au Suisse.

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8