ITF Luzern U18: retour en force du duo Kozakova/Naef

09 septembre 2019, 8:24

ITF Luzern U18: retour en force du duo Kozakova/Naef

Karolina Kozakova (2e depuis la gauche) et Céline Naef (2e depuis la droite) ont été récompensées par un double titre à l'ITF Luzern après un revirement incroyable en demi-finale.

Les Suisses ont beau eu se hisser sur la pointe des pieds, les médailles sont restées hors de portée au tournoi grade-4 à Lucerne. Un titre a tout de même pu être décroché.

L'année dernière, les quatre titres de l'ITF Luzern U18 Competition avaient été remportés par de jeunes espoirs de Swiss Tennis. Cette fois, il n'y a eu qu'une seule victoire indigène sur les rives du lac des Quatre-Cantons, mais pas des moindres puisque le duo vainqueur est particulièrement prometteur. Karolina Kozakova et Céline Naef, rivales sur les courts, amies dans la vie et championnes en équipe U14, ont battu Mia Liepert/Malwina Rowinska (AUT/POL). En voyant la demi-finale, il semblait peu probable que l'hymne national suisse résonnerait en bout de course. En effet, Kozakova/Naef perdaient 1:6, 1:4 contre les têtes de série Sarah Müller/Izabelle Persson (GER/SWE) avant un retournement de situation inespéré.

Les deux finales individuelles se sont déroulées sans participation suisse, les Hélvètes ne parvenant pas à faire la différence en demi-finales. Jan Sebesta, finaliste du Championnat d'Europe des moins de 16 ans, a perdu contre le futur vainqueur Maikel De Boes (BEL) et chez les filles, Julie Sappl, championne d'Europe des moins de 18 n’est pas parvenue à ébranler Sarah Müller. Quant à Melody Hefti, victorieuse la semaine dernière à Kreuzlingen, elle s’est finalement inclinée contre Rowinska. La Polonaise a été la révélation de la semaine. À seulement 14 ans, elle participait à son premier tournoi ITF et s’est fait remarquer dès les qualifications. Une victoire dans un match serré contre Paula Cembranos lui a assuré ses premiers points ITF, après quoi elle bat dans l’ordre la Lucernoise Tina Nadine Smith (numéro 1 du tournoi) qui bat pavillon australien, Persson (7) puis Hefti (3). Son jeu de fond de court puissant et ses quelques constructions surprenantes lui ont permis de dicter le jeu.

Malgré son élan fulgurant, la Polonaise est clairement menée en finale et s’incline contre la gauchère Sarah Müller. L’Allemande, de un an son aînée, est physiquement plus solide. En 2018, elle avait atteint la demi-finale en gagnant les quatre sets au tie-break aussi bien en huitième de finale qu’en quart de finale contre Naef et Rubina De Ponti. Osons le pronostic: toutes les finalistes continueront à faire parler d’elles à l’avenir.

Visite surprise de Martina Hingis
« C'était notre meilleure édition jusqu'à présent », se réjouit le directeur du tournoi Philip Horyna. Alors que l’été semblait vouloir tirer sa révérence de manière plutôt abrupte, tous les matchs ont pu être joués en extérieur, et samedi après-midi, le soleil est même revenu. L’ambiance était assurée par une foule nombreuse et enthousiaste qui a pu assister à des matchs de haut niveau.

Le dernier jour, les enfants ont reçu la visite aussi inattendue que motivante de Martina Hingis, longtemps numéro un mondiale et 25 fois championne de Grand Chelem. Elle a passé plusieurs heures au Lido avec son mari Harald Leemann et sa fille Lia. Dans une ambiance bon enfant, la joueuse star s’est prêtée au jeu des selfies et a accordé de nombreux autographes aux jeunes et aux moins jeunes. « Nul doute que nos champions en herbe se souviendront de cette journée et c'est aussi un grand honneur pour nous, membres du comité organisateur », se réjouit Horyna.

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8