La Suisse malgré tout présente aux ATP Finals

15 novembre 2020, 15:05

La Suisse malgré tout présente aux ATP Finals

Dominic Stricker 

Il n'y a certes pas de Suisse en lice cette année aux ATP Finals, sorte de championnats du Monde réunissant les huit meilleurs joueurs de la planète, mais notre pays est quand même présent dans cette épreuve de prestige: Dominic Stricker, vainqueur du tournoi de Roland-Garros juniors, figure parmi les trois jeunes espoirs invités pour servir de partenaires d'entraînement aux vedettes mondiales du tennis en lutte pour le titre.

"Il y a quelques semaines, l'ATP m'a écrit pour me féliciter de mon titre à Roland-Garros et me demander si je voulais venir à Londres pour être partenaire d'entraînement lors des ATP Finals", se souvient le Bernois de 18 ans Dominic Stricker. "J'étais très étonné et j'en ai parlé à mon coach Sven Swinnen, car j'étais censé disputer des tournois à ce moment-là. Nous nous sommes finalement décidés pour une venue en Angleterre."

Cela fait désormais une semaine que Stricker et Swinnen séjournent dans la capitale britannique, où se déroule pour la 12e et ultime fois le tournoi des Maîtres avant un déménagement à Turin en Italie l'année prochaine. Les deux Suisses logent dans le même hôtel que les stars du tennis mondial, non loin de l'imposante O2 Arena.

Au début du séjour, alors que peu de champions étaient déjà présents à Londres, Dominic Stricker s'est avant tout entraîné avec les deux autres juniors invités, en l'occurrence sur les mêmes courts d'entraînement destinés plus tard dans la semaine à l'entraînement de Djokovic, Nadal et autres stars. "Désormais, j'ai pu m'entraîner avec plusieurs participants aux tournois de simple et de double", se réjouit Dominic Stricker. "C'est vraiment autre chose: il faut voir l'intensité et la vitesse avec lesquelles ils jouent. J'ai été surpris de constater la fréquence et l'intensité de l'entraînement des professionnels même la veille d'un match. Ce sont d'importantes informations pour moi."

Le jeune Bernois a déjà pu s'entraîner avec Dominic Thiem et Stefanos Tsitsipas, mais celui qui l'a le plus sollicité jusque-là est le Russe Andrey Rublev: "Il joue aujourd'hui  contre Nadal, et comme je suis gaucher, j'étais un partenaire idéal pour son entraînement."

Dominic Stricker n'a pas de pronostic d'initié à livrer sur le futur vainqueur du Masters: "Ce sont les meilleurs des meilleurs qui sont là, et tous les matchs vont être très disputés." Le jeune Bernois s'en réjouit d'autant plus que pour le récompenser de son engagement, il est autorisé à assister dans le stade à ces rencontres au sommet, et il en va en tirer d'utiles leçons.

 

 

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8