LNA Finales 2019 – Genève et Chiasso mettent fin à la domination zurichoise

11 août 2019, 19:14

LNA Finales 2019 – Genève et Chiasso mettent fin à la domination zurichoise

Les vainqueurs chez les messieurs: TC Genève Eaux-Vives.

La messe est dite au championnat Rado Interclubs LNA de cette année. Après deux ans de domination, les clubs zurichois TC Seeblick et Grasshopper ZH ont été surpris par Genève Eaux-Vives et le TC Chiasso qui leur ont ravi la couronne. A l’image des demi-finales de samedi, la journée de finale a tenu tout le monde en haleine jusqu’au dernier échange de balle. Une fois de plus, le rôle important que les doubles jouent dans les Interclubs a été confirmé: ils ont été décisifs dans les deux rencontres. Chez les dames, c’est même un tiebreak de match à dix points qui a dû départager les finalistes.

Les sourires radieux des joueurs de Genève Eaux-Vives ornent la photo des vainqueurs cette année. Les Romands ont ajouté un 19e titre à la glorieuse histoire de leur prestigieux club de tennis. Samedi, ils avaient dû batailler presque jusqu’à 22 heures pour assurer leur présence en finale, dimanche ils ont jeté les fondements de la victoire sur les tenants du nombre record de titres de Grasshopper ZH dans les parties de simple. Il a fallu un peu plus de deux heures à Stefano Napolitano, le joueur de renfort italien des Genevois, pour terrasser son compatriote Gianluca Mager. Les Genevois Johan Nikles et Antoine Bellier ont également offert un point à leur équipe, ainsi qu‘en cinquième position, le jeune Luca Stäheli qui a tenu tête à l’expérimenté Adrien Bossel. Avant les doubles, les Genevois étaient donc déjà à un point du triomphe et du titre de champions suisses 2019. C’est le tandem Napolitano/Bellier qu’est revenu l’honneur de convertir la balle de match décisive qui a hissé les Genevois au septième ciel. Pour Johan Nikles qui s’est senti comme sur un nuage, ce titre de champions est un don du ciel : « Nous avons vécu deux semaines incroyables. L’équipe s’est soudée au fil des jours et une belle complicité s’est installée qui a généré une énergie incroyable. Ce titre est très précieux pour le club et pour Genève, surtout après le déboire de l’an dernier où nous n’avions même pas réussi à nous qualifier pour le tour final ici-même, au Seeblick Zurich. »

Chiasso s’adjuge le titre dans le tiebreak final du dernier match
Les deux meilleures équipes féminines se sont talonnées de près tout au long de la saison. Et elles se sont encore battues à armes égales le jour de la confrontation finale.  Après les deux premiers simples, les tenantes du titre de GC menaient 2:0, Chiasso, vainqueur des qualifications, avait rétabli l’égalité 2:2 après les deux suivants. GC avait obtenu ses points des mains de la Hongroise Reka-Luca Jani et de Simona Waltert, la Grisonne de 18 ans. Ceux de Chiasso allaient au compte de la Russe Valentyna Ivakhnenko et de la Brésilienne Paula Cristina Goncalves (BRA). Après les deux doubles, même tableau : chacune des deux équipes avait remporté une partie avec la manière. C’est donc un tiebreak de match à dix points qui allait départager les deux équipes. Devant un public nombreux et très bruyant, le championnat 2019 allait se clore sur un dernier acte digne d’une joute sportive riche en moments spectaculaires. Chiasso, déjà vainqueur d’un tiebreak de match en demi-finale, ouvrait les feux de la plus belle manière. Le tandem tessinois Nina Stadler (SUI)/Cornelia Lister (SWE) prenait tout de suite le large et pouvait crier victoire peu de temps après, offrant ainsi au club le deuxième titre de champion de son histoire. Une victoire que le pilier de l’équipe Nina Stadler et Chiasso avaient du mal à digérer : « Nous avons encore du mal à comprendre ce qui nous arrive. Mais quand le calme reviendra, le club et notre équipe auront tout le loisir de réaliser l’importance de ce titre de championnes. Ce triomphe nous prend au dépourvu, même si nous étions déjà sorties premières des qualifications.»

Swiss Tennis félicite très cordialement les deux équipes pour leur brillante performance aux Rado Interclubs 2019 qui a été couronnée par un titre de champions bien mérité.

 

Les moments forts de quelques matches
Le résumé et les statistiques de quelques matches des Rado Interclub de LNA 2019 peuvent être consultés ici. Ce service a également couvert la journée du grand dénouement. 

Impressions des Rado Interclubs de LNA 2019
Vous pouvez trouver ici des échos de la saison des Rado Interclubs de LNA sur les réseaux sociaux.

Messieurs. Finale.

Grasshopper ZH p. TC Genève Eaux Vives 2:5
Simples: Gianluca Mager (N1.3/1, ITA) p. Stefano Napolitano (N1.3/2, ITA) 7:6, 4:6, 3:10. Alessandro Giannessi (N1.3/2, ITA) b. Daniel Masur (N1.4/2, GER) 3:6, 7:6, 10:5. Raphael Baltensperger (N2.11, SUI) p. Johan Nikles (N1.8, SUI) 6:2, 4:6, 3:10. Raphael Lustenberger (N2.14, SUI) p. Antoine Bellier (N1.9, SUI) 4:6, 4:6. Adrien Bossel (N2.27, SUI) p. Luca Stäheli (N2.19, SUI) 6:7, 1:6. Jérôme Kym (N2.29, SUI) b. Loic Perret (N2.25, SUI) 6:3, 6:2.

Doubles: Mager/Giannessi p. Napolitano/Bellier 1:6, 3:6. Baltensperger/Bossel b. Masur/Nikles 4:6, 0:1 arrêtes. Kym/Riedi (N3.31, SUI) b. Stäheli/Yannick Steinegger (N3.34, SUI) 6:2, 4:1 arrêtés.

Dames. Finales.

TC Chiasso b. Grasshopper ZH 4:3
Simples: Valentyna Ivakhnenko (N1.8, RUS) b. Kathinka von Deichmann (N1.6, SUI/LIE) 6:1, 6:2. Susan Bandecchi (N2.16/1, SUI) p. Reka-Luca Jani (N1.9, HUN) 6:7, 6:7. Paula Cristina Goncalves (N2.16/3, BRA) b. Amra Sadikovic (N2.11, SUI) 6:3, 6:3. Nina Stadler (N2.20, SUI) p. Simona Waltert (N2.15, SUI) 4:6, 3:6.

Doubles: Goncalves/Cornelia Lister (N2.17/1, SWE) b. Von Deichmann/Waltert 6:2, 6:3. Joanne Züger (N2.17/2, SUI)/Stadler p. Jani/Sadikovic 3:6, 0:6. Stadler/Lister b. Jani/Sadikovic 10:5.

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8