Psychologie du sport

Qu’est-ce que la psychologie du sport?

«La force mentale s’apprend»

«Le tennis se passe à 95% dans la tête», peut-on souvent lire. S’il est difficile de chiffrer l’importance du mental, il n’en reste pas moins qu’il joue effectivement un rôle essentiel dans le tennis, tout comme la concentration et la confiance en soi. Toutes les mesures de psychologie du sport aspirent à augmenter la performance. Quand la compétition est serrée et que l’on a le dos au mur, la «force mentale» peut faire la différence. Cependant, la psychologie du sport ne peut proposer ni recettes miracles, ni trucs infaillibles. Il s’agit en fait de travailler sur les forces et les faiblesses individuelles afin de consolider le mental.

De nombreux aprioris sont associés à la psychologie du sport et à l’entraînement mental (Nemeckova, 2010): 

  • «Je devrai me livrer sur le divan du psychologue du sport»
    Pas du tout ! L’entraînement mental doit avant tout avoir lieu sur le terrain de jeu avec un entraîneur de tennis bien formé. Et pour la partie de l’entraînement mental qui a effectivement lieu en marge du court chez le psychologue du sport ou l’entraîneur mental, il faudra développer des formules intéressantes et variées (p.ex. des feuilles de travail, des démonstrations vidéo ou des jeux de rôle).
     
  • «Seuls les athlètes coincés ont besoin de psychologie du sport»
    L’entraînement psychologique est en fait une sorte de «musculation des méninges» et en tant que tel, devrait être intégré dans le plan d’entraînement au même titre que la préparation physique et l’entraînement technique. Un psychologue du sport ou un entraîneur bien formé peut en outre jouer le rôle d’un «urgentiste mental» dans les situations exceptionnelles (p.ex. lors du retour à la compétition après une blessure ou en cas de crise de motivation).
     
  • «La psychologie du sport ne sert à rien»
    Les études ne manquent pas pour prouver que les athlètes qui réussissent le mieux sont ceux qui possèdent une faculté de concentration élevée, une confiance en eux bien développée et qui savent gérer leurs émotions (Krane, 2001). Il a en outre été découvert qu’un entraînement ciblé permettait d‘améliorer tous ces facteurs psychologiques (Weinberg et Comar, 1994 ou Elbe, 2003). La force mentale s’apprend!
     
  • «Le psychologue du sport est un magicien»
    Le psychologue du sport, entraîneur mental ou entraîneur de tennis professionnel  sait parfaitement que le renforcement du mental est un processus de longue durée qui nécessite beaucoup d’entraînement. Les promesses de résultats rapides ne sont pas sérieuses.

 

La psychologie du sport chez Swiss Tennis
Les prestations et les mesures de psychologie du sport sont appliquées à deux niveaux chez Swiss Tennis:

Adresse: 

Swiss Tennis
Allée Roger-Federer 1
Case postale
CH-2501 Bienne

Contact: 
Jürg Bühler
Fonction: 
Chef de la formation
Téléphone: 
+41 32 344 07 43
glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8