Premiers assouplissements en vue pour début mai!

22 avril 2020, 16:59

Premiers assouplissements en vue pour début mai!

La conseillère fédérale et ministre des sports Viola Amherd lors de la conférence de presse aujourd'hui à Berne

Le Conseil fédéral a décidé lors de sa séance d'aujourd'hui d'avancer au 29 avril sa décision au sujet des premiers assouplissements dans le sport. On peut désormais espérer que cette reprise pourra se faire sous certaines conditions déjà début mai  pour le tennis également. Swiss Tennis et d'autres fédérations sportives collaborent intensément avec l'Office fédéral du Sport (OFSPO) et Swiss Olympic pour la validation des concepts de protection correspondants.

La conseillère fédérale et ministre des sports Viola Amherd l'a déclaré clairement et distinctement lors de la conférence de presse d'aujourd'hui: "Nous savons tous l'importante influence du sport sur la santé physique et psychique. Depuis la semaine dernière, d'intenses travaux sont donc menés pour développer une stratégie de sortie pour le sport. Le concept d'application pour les conditions cadres en vue d'un assouplissement dans le sport doit être examiné par le Conseil fédéral à la fin de la semaine prochaine et doit faire en sorte que la transition se passe de manière coordonnée et uniforme dans le sport." La date de l'examen du concept de protection pour certains sports par le Conseil fédéral est fixée au 29 avril afin que la reprise de ces sports début mai soit possible.

"Nous nous réjouissons que le Conseil fédéral ait pris en compte les explications fournies à propos des risques dans les sports individuels comme le tennis ainsi que les données de notre concept de protection et qu'il ait mentionné en conséquence une réouverture progressive des installations sportives début mai", déclare le président de Swiss Tennis René Stammbach à propos des nouvelles venues de Berne.

Swiss Tennis va désormais aller de l'avant dans la préparation de ses membres en vue d'une reprise du tennis en tenant compte du concept de protection. Dans un premier temps, des informations détaillées seront données aux associations régionales dans une téléconférence demain jeudi 23 avril 2020. Les clubs et les centres seront informés après la validation du concept de protection par écrit. Ils recevront également les prescriptions correspondantes et on leur demandera de préparer leur application et de les présenter à leurs membres ainsi qu'à leurs clients. Les lignes directrices seront naturellement publiées sur swisstennis.ch.

Le conseiller fédéral Alain Berset a affirmé une fois de plus aujourd'hui ce qui va être important au cours des prochaines semaines: "Nous ne devons pas nous relâcher maintenant. Notre objectif doit être que chaque nouvelle contamination puisse être tracée." On peut donc supposer qu'une des conditions de la Confédération pour la reprise de certains sports, dont le tennis dans les clubs et les centres, concernera une méthode de traçage des contacts fiable et infaillible.

Beaucoup de clubs et de centres disposent déjà d'un système de réservation digital qui permet cela. Pour les clubs et les centres qui n'est disposent pas encore, Swiss Tennis a élaboré en collaboration avec son partenaire principal GotCourts une offre gratuite appropriée  valable jusqu'à fin juin afin que ce point des exigences puisse être respecté par les membres de Swiss Tennis et n'empêche pas la réouverture progressive prévue. Toutes les informations sur cette offre: Toutes les informations sur cette offre (gratuite jusqu'à la fin du mois de juin)

"On doit à la collaboration rapide, intensive et efficace avec l'OFSPO et Swiss Olympic ainsi qu'avec les fédérations de sport le fait qu'une reprise du sport, respectivement des sports individuels, ait effectivement figuré plus tôt que prévu sur l'agenda du Conseil fédéral", estime René Stammbach. "Il y a cependant encore beaucoup à faire, notamment trouver des solutions et des moyens pour les professeurs de tennis, les compétiteurs et les joueurs d'élite ainsi que pour les internats de sport comme notre centre national à Bienne, où une douzaine de juniors filles et garçons venus de toute la Suisse vivent et fréquentent l'école."

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8