René Stammbach candidat à la présidence de la FIT

29 mai 2015, 11:00

René Stammbach candidat à la présidence de la FIT

René Stammbach

Président de la Fédération suisse de tennis Swiss Tennis depuis neuf ans, René Stammbach vise maintenant la position de président de la Fédération internationale de tennis FIT. Trois autres candidats sont également en lice. L’élection aura lieu le 25 septembre 2015 dans la capitale chilienne de Santiago.

 

René Stammbach siège depuis quatre ans au Board de la FIT formé par quatorze membres. En plus de cette fonction, il a également été élu à la tête du Finance Committee et de l’Olympic Committee de la FIT. Après la récente annonce de l’Italien Francesco Ricci Bitti qui souhaite déposer son mandat après 16 ans à la présidence de la Fédération internationale de tennis, Stammbach a décidé de briguer le poste devenu vacant : « La Suisse occupe une place de plus en plus proéminente dans le tennis mondial depuis quelques années. Nos joueuses et nos joueurs sont de brillants ambassadeurs du tennis suisse sur les courts et dans les coulisses, de grandes choses ont également été accomplies qui permettent à Swiss Tennis d’envisager l’avenir avec sérénité. Au niveau international, il y a encore du pain sur la planche et j’ai donc décidé de postuler pour la fonction de président de la FIT. »

Dans un papier de positionnement en 12 points, Stammbach explique quels seraient ses principaux vecteurs d’action s’il devait être élu à l’automne. On y trouve notamment  le renforcement des fédérations nationales puisque chacune des 210 nations membres obtiendrait un droit de participation, mais aussi du comité directeur de la FIT grâce à une représentation plus équilibrée des athlètes, des régions et des sexes au sein de cet organe.

Stammbach pressent aussi un urgent besoin de réforme pour les compétitions par nations que sont la Coupe Davis et la Fed Cup. Et il n’écarte aucune possibilité: du prolongement à deux ans au lieu d’un entre les compétitions à une finale combinée de Fed Cup et de Coupe Davis disputée sur un sol neutre, toutes les options doivent être examinées.

Les moyens investis dans le développement du tennis stagnent au niveau de la FIT depuis quelques années. Il faut se donner ces moyens afin d’assurer l’essor durable et global du tennis. Pour financer les dépenses accrues, il convient d’engager des partenariats stratégiques générateurs de revenus supplémentaires. La nouvelle approche intègre aussi une meilleure coopération avec les tournois du Grand Chelem, du circuit ATP et WTA, ainsi qu’avec le Comité olympique en vue d’élaborer ensemble des solutions aptes à relever les défis futurs.

Stammbach aura pour concurrents David Haggerty (USA), Anil Khanna (IND) et le vice-président actuel de la FIT, Juan Margets Lobato (ESP). Si Stammbach était élu, il devrait déposer son mandat de président de Swiss Tennis au plus tard lors de la prochaine assemblée des délégués qui se tiendra en mars 2016.

 

Informations pour les médias

glqxz9283 sfy39587stf02 mnesdcuix8